.

segunda-feira, 23 de julho de 2007

1907-2007, o bordel faz cem anos


André Malraux rapporte ainsi, dans La Tête d’obsidienne, que Picasso lui confia que ce fut là sa « première toile d’exorcisme », qu’en elle, se concentre cette révélation qui avait été la sienne devant les fétiches du Trocadéro : « J’ai compris : moi aussi, je suis contre tout. Moi aussi, je pense que tout, c’est inconnu, c’est ennemi ! Tout ! Pas les détails ! les femmes, les enfants, les bêtes, le tabac, jouer… Mais le tout ! »
Anne Baldassari, Directora do Museu Picasso, Paris
.
.

2 comentários:

carlos freitas disse...

Existem bordeis com oitocentos anos.
As mademoiselles estão de parabéns!

bakunine disse...

Maas esse de Picasso não era comuna?
Não me fecundem, porra.